Get Involved

Get Involved (35)

APPEL D’OFFRES POUR UN DESIGN

Au sujet du projet : Le pavillon d’un jardin communautaire

Dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, La Fondation, en partenariat avec Alimentation juste, invite les étudiants du Canada entier à soumettre un concept de design pour un pavillon extérieur pour un nouveau jardin communautaire situé à Ottawa, Ontario.

Lacroissance de notre communauté rassemblera les Canadiens en 2017 afin de créer et d’entretenir un nouveau jardin communautaire. Le projet améliorera la qualité de vie dans ce quartier et permettra aux Canadiens reliant les enjeux locaux et mondiaux de la sécurité des alimentaire et de la durabilité de l’environnement. Le projet La croissance de notre communauté est financé par Ontario 150 et fait partie des projets Legs communautaires d’Ottawa 2017 afin d’installer 20 nouveaux jardins communautaires à travers la Ville, pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada.

Un évènement aura lieu le 21 septembre 2017, pour célébrer la récolte du jardin ainsi que le pavillon gagnant. L’évènement mettra en vedette des artistes, musiciens et jeunes orateurs.

Un design sera déclaré gagnant du concours La croissances de notre communauté. Le design gagnant sera érigé sur le site de la ferme Just Food, le concepteur recevra un prix de 5 000 $ et participera aux célébrations à Ottawa.

L’objectif :

Le pavillon extérieur servira en tant que place publique à la ferme, et les visiteurs seront appelés à réfléchir aux enjeux importants, tant locaux que mondiaux. Pour le 150e anniversaire du Canada, le design du pavillon créera un espace qui reflète les valeurs que partagent les Canadiens soit, l’inclusion, la diversité, le dialogue, et la croissance des communautés.

Le site :

Le pavillon sera conçu pour la ferme Just Food à Ottawa, Ontario. Situé dans le quartier Blackburn Hamlet, le site inclut une exploitation agricole, une étable, un stationnement et le siège social de Alimentation juste, entouré de forêts et de terres agricoles. Une proposition compétitive décrira l’aspect rural de son environnement.

Téléchargez le plan du site ici.

Structure et dimensions :

La structure devra protéger contre la pluie, le soleil, les éléments météorologiques (y compris d’importantes chutes de neige) et contre l’utilisation par les usagers. La structure devra être construite en bois et mesurer env. 15 pieds par 15 pieds, y compris les sièges. Elle doit mesurer 12 pieds de haut et l’intérieur doit mesurer au moins 8 pieds de haut (env. 2400 mm). Il faudra aussi ériger un panneau d’interprétation près du pavillon, et qui explique la conception de l’édifice. Il s’agit d’une structure permanente.

Le jury du concours :

Un jury, composé de professionnels de l’industrie, examinera toutes les soumissions de design et choisiront trois finalistes. Par la suite, ces trois designs seront soumis au vote du public.

Admissibilité au concours 2017 :

Tous les étudiants universitaires inscrits en architecture ou en design, dans un collège ou une université canadienne, sont admissibles à ce concours.

Exigences des soumissions :

Veuillez inscrire dans votre soumission un nombre à cinq chiffres, afin que les soumissions restent anonymes pour le jury.

Les soumissions devront inclure les documents suivants :

Information sur l’équipe
• Noms, prénoms, coordonnées et affiliation institutionnelle pour chacun des membres de l’équipe.
• Un résumé écrit (maximum 200 mots) décrivant comment votre projet répond aux objectifs et aux thèmes du concours. Veuillez inclure le titre du projet.

Soumission du design
Les images et dessins A2 (420 X 594) :
• Quatre points de vue ou d’élévations 3D du pavillon, y compris les mensurations et en précisant les types de matériaux.
• Une vue en perspective montant la totalité du pavillon.
• Un plan du site montrant le design dans le contexte, échelle 1:200 ou 1:400 selon les spécifications de la feuille de papier.

On demande aux équipes de soumettre leurs propositions à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Les propositions doivent être envoyées en format PDF et ne doivent pas faire plus de 10MB.

L’échéance est fixée au 21 mai 2017, 23 h 59 HNE.

Critères de sélection:

• La créativité du concept
• L’originalité, la cohérence, et la clarté du design
• L’expression des exigences fonctionnelles et thématiques
• La clarté de la construction

Surveillance et construction du projet :

La Fondation sera responsable pour la construction du design gagnant. Au moins un membre de l’équipe devra être disponible pour répondre aux questions du contracteur pendant la construction (Juillet-Août 2017).

Budget:

Le budget pour la création et la construction du pavillon est de 40 000 $CAD.

Les prix :

• Le gagnant recevra 5 000 $CAD.
• Un billet pour le vol aller-retour au Canada, pour quatre membres de l’équipe), ainsi que l’hébergement de l’équipe gagnante pour les célébrations officielles du pavillon et du jardin communautaires à Ottawa.

Échéancier :

Le dimanche 21 mai 2017, 11:59 PM EST Échéance pour les soumissions
Du 22 mai au 26 mai 2017 Évaluation par le jury
Semaine du 29 mai 29 2017 Publication des finalistes
Du 1er au 22 juin 2017 Vote du public en ligne
Semaine du 26 juin 2017 Publication de l’équipe gagnante
Juillet – Août 2017 Construction du design gagnant
Le 21 septembre 2017 Lancement officiel

 

Échéance des soumissions :

L’échéances des soumissions pour le concours d’architecture La croissance de notre Communauté :
Le dimanche 21 mai 2017, 23 h 59 HNE

La Fondation partagera des soumissions choisies par le biais de plateformes en ligne et les médias sociaux. En participant à ce concours, les candidats autorisent la Fondation à rendre publics leurs designs et leurs modèles aux fins de marketing et de promotion.

Questions :

Les candidats peuvent envoyer leurs questions à :

Christine McGuire
Public Affairs Manager
Aga Khan Foundation Canada
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Johan Voordouw
Assistant Professor
Azrieli School of Architecture & Urbanism
Carleton University
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Fondation Aga Khan du Canada est un organisme de développement international est une œuvre caritative enregistrée. Depuis 1980, La Fondation a aidé de millions de personnes en Afrique et en Asie à libérer leur potentiel et améliorer leurs vies.

Alimentation juste est une entreprise communautaire à but non lucrative dont le mandat est de travailler pour la création et le maintien de systèmes agricoles justes, durables et vigoureux, dans la région d’Ottawa.


Avec le soutien financier du Gouvernement de l’Ontario.

ON150 Primary Green

Just Food LogoGEFC logo

sladhani web

« C’est devenu une tradition pour certains d’entre nous le jour de la Marche : on se rencontre vers midi et on imprime les résultats de la collecte de fonds ensemble. Ça fait toujours chaud au cœur de voir le montant final, parce que ça nous rappelle ce qu’il est possible d’accomplir lorsque des gens d’un bout à l’autre du pays se réunissent pour une même cause. »

Il serait juste de décrire Sultanali Ladhani comme une de nos étoiles de la Marche des partenaires mondiaux. Sultanali incarne réellement l’engagement, la détermination et le professionnalisme des plus prestigieux bénévoles de la Marche.

Sultanali croit fermement en son devoir de « tendre la main à quiconque est dans le besoin », comme il le dit si bien, et c’est pour cette raison qu’il a voulu se joindre à l’équipe de la Marche.

« La Marche en appui à la Fondation Aga Khan nous donne l’occasion d’aider les personnes dans le besoin par le biais du développement durable, qu’il s’agisse d’une garderie pour accueillir des enfants au Bangladesh ou d’un programme pour petites entreprises à Cabo Delgado [Mozambique] », nous dit-il.

Selon Sultanali, les occasions d’apprendre avec la Marche sont « infinies ». Sa première expérience avec la Marche remonte à ses jours universitaires : à titre de responsable de la collecte de fonds et capitaine d’une équipe, il avait organisé un carnaval sur le campus pour recueillir des fonds. Mais il a fait du chemin depuis, notamment en devenant président municipal, et en dirigeant la Marche à Kitchener-Waterloo, une expérience qui lui a donné à un jeune âge des occasions de développement personnel et professionnel.

« Je suis encore au début de ma carrière, alors c’était une superbe occasion d’apprendre comment recruter et gérer un groupe de personnes. De plus, comme j’ai toujours voulu savoir ce que ça prend pour diriger une entreprise, le fait d’exercer les fonctions de président municipal s’est avéré une excellente simulation pour comprendre ce qu’il faut pour réussir, de l’étape de conception d’une stratégie pour accroître la Marche jusqu’au choix des bonnes personnes à intégrer dans son équipe. »

Aujourd’hui, Sultanali est un de nos directeurs nationaux de bénévoles, participant activement aux stratégies de développement de marché pour la Marche. En tant qu’agent de financement passionné et expérimenté, ce nouveau rôle stimulant lui convient parfaitement.

En 2017, Sultanali dirige une nouvelle initiative de la Marche intitulée « Ma campagne à ma façon » qui vise à munir les ambassadeurs de la Marche d’une trousse d’outils pour les aider à mettre sur pied des activités de collecte de fonds agréables et originales – on y trouve de tout, du kiosque à limonade au BBQ, en passant par le toilettage d’animaux de compagnie!

« C’est une façon ludique d’inviter les gens à participer à la Marche en les mettant au défi de créer leur propre campagne de financement », nous précise Sultanali. « Pour les nouveaux participants, c’est une belle occasion de s’engager, et c’est avec l’aide de tous que nous comptons créer un véritable élan avec cette initiative! »

Si Sultanali n’avait qu’un seul conseil à donner à quelqu’un qui envisage de faire du bénévolat pour la Marche, ce serait celui-ci : « Allez-y! Et si vous êtes prêt à y mettre l’effort, il n’y aura pas de limites! »

« Comme tout autre organisme professionnel, la Fondation Aga Khan cherche à s’entourer de personnes vaillantes et dévouées. Si vous y mettez le temps et l’effort, vous aurez des occasions de progresser au sein de l’organisme et de participer aux nombreuses initiatives auxquelles la Fondation participe. »


Joignez-vous au plus vaste mouvement national pour mettre fin à la pauvreté dans le monde!

Visitez https://www.worldpartnershipwalk.com/fr afin de vous inscrire comme bénévole pour la Marche des partenaires mondiaux et assurez-vous de nous suivre sur Facebook et Twitter pour connaître les dernières nouvelles concernant le lancement du 7 mars et la trousse d’outils Ma campagne à ma façon.

WPW logo FR Horizontal 300 DPI

mardi, 20 décembre 2016 22:00

La croissance de notre communauté

Written by

Garden croppped

Ottawa sera une ville plus verte en 2017, lorsque la Fondation et Just Food rassembleront les Canadiens afin de planter et maintenir un jardin communautaire. Ce projet améliorera la qualité de vie des résidents ainsi que des visiteurs pendant des décennies, en reliant les enjeux de sécurité alimentaire et la durabilité environnementale tant sur le plan local que mondial, et fournira une plate-forme aux Canadiens qui veulent prendre part aux enjeux importants au Canada et à l’étranger.

La croissance de notre communauté permettra à la communauté de créer un espace qui promeut l’inclusion, le partage des idées, l’esprit communautaire, la bonne intendance environnementale pour les résidents et les visiteurs dans la capitale nationale. Ce projet fait partie d’un autre projet d’envergure, le projet d’Héritage communautaire d’Ottawa 2017, afin de créer 20 nouveaux jardins communautaires dans l’ensemble de la Ville pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada.

Vous souhaitez y participer? Voici comment :
1. Si vous souhaitez aider à planter le potager communautaire, envoyez un courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour de plus amples informations.
2. Appel à tous les jardiniers! Plantez une rangée de plus cette année et partagez votre récolte en l’offrant à votre banque d’aliments locale.
3. Participez au lancement du jardin à l’automne 2017! Joignez-vous à des citoyens des plus inspirants, venez écouter leurs histoires au sujet du développement local et mondial. Restez branchés – des détails suivront à ce sujet!

ON150 Primary Green

Just Food LogoCANADA150LOGO FC CMYKGEFC logo

lundi, 12 décembre 2016 16:00

Rassembler les Canadiens : Nous célébrons 150 ans

Written by

Au Canada, nous sommes un pays de leaders, d’innovateurs et de citoyens du monde.

En tant que Canadiens, nous comprenons que nos différences nous rendent plus forts. Et nous voulons contribuer à l’avènement d’un monde où la paix, l’égalité et le pluralisme règnent pour tous.

Depuis plus de 35 ans, la Fondation Aga Khan Canada a partagé avec le monde ce que le Canada fait de mieux afin d’améliorer la vie des gens

Aujourd’hui, pour le 150e anniversaire du Canada, nous vous invitons à vous joindre à nous pour faire une différence encore plus importante dans le monde – et pour célébrer ce que signifie d’être Canadien.

Découvrez comment :


Joignez-vous au mouvement afin de transmettre le message suivant : nous avons le pouvoir de faire de ce monde un monde meilleur pour tous.


Together cropped

Ensemble : une exposition sur le développement mondial

En vous offrant de nouvelles histoires et de nouveaux présentoirs, l’exposition Ensemble partira en tournée à l’été 2017, sa troisième tournée, en célébrant le leadership du Canada en matière de réduction de la pauvreté et en développement mondial. Surveillez les mises à jour sur akfc.ca/together afin de connaître les dates de l’exposition dans votre ville.


Champions cropped

Orateurs champions du développement

Les Champions du développement de la FAKC sont un groupe de bénévoles dévoués à travers le Canada et seront mis à la disposition des évènements Canada 150 afin de prononcer leur allocution dans votre communauté. Leurs histoires captivantes font la promotion de la discussion et de l’apprentissage sur les enjeux tant locaux que mondiaux, afin d’inciter les Canadiens à s’impliquer dans le développement mondial. Réservez un orateur aujourd’hui!


WPW cropped

La Marche des partenaires mondiaux

Afin d’honorer la longue tradition de la générosité canadienne, nous invitons les Canadiens à passer à l’action en 2017 et de se joindre à la Marche des partenaires mondiaux, la plus grande manifestation publique dans la lutte contre la pauvreté. Pour en savoir davantage, visitez notre site web.


horticulture cropped

Ottawa accueille le Monde

La diversité fait partie intégrale de l’histoire du Canada, de son héritage, de sa fierté, et de son ADN. C’est pourquoi nous invitons les Canadiens à fêter le rôle du Canada dans le Monde, le 19 juin 2017 pour « la Journée AKDN ». Venez faire l’expérience de cet évènement gratuit qui aura lieu à l’édifice Horticulture au parc Lansdowne Park à Ottawa où figureront expositions, art, musique et nourriture.


Garden croppped

La croissance de notre communauté

Ottawa sera une ville plus verte en 2017, lorsque la FAKC et Just Food rassembleront les Canadiens afin de planter et maintenir un jardin communautaire. Découvrez comment vous pouvez y participer.


Delegation cropped

Une visite de la Délégation de l’Imamat Ismaili à Ottawa

Venez faire une visite gratuite de la Délégation et apprenez-en sur cette merveille architecturale ainsi que sur les œuvres de grande envergure dans le domaine social, économique et culturel du Réseau Aga Khan de développement.


Subscribe cropped

Appel à tous les citoyens du Monde!

Afin d’en savoir plus sur les façons de participer aux activités de Canada 150 et de faire une différence, abonnez-vous aujourd’hui!


CANADA150LOGO FC CMYK

vendredi, 25 novembre 2016 17:36

Guide d’enseignement aux citoyens du monde

Written by

Le Guide d’enseignement aux citoyens du monde est une ressource gratuite conçue pour aider les élèves à comprendre leur rôle de citoyens dans un monde de plus en plus interrelié. Elle aidera les élèves à approfondir leur compréhension des inégalités dans le monde et de solutions durables par le biais d’activités engageantes qui les encourageront à faire des liens entre leurs vies et celles d’habitants d’autres pays.


Le guide est facile à adapter aux besoins particuliers de votre salle de classe et de vos élèves, et il intègre une gamme de compétences comme la pensée critique, la résolution de problèmes, la communication et l’analyse cartographique. Il comprend :
• Des activités de classe, avec des options et des activités d’approfondissement
• Des guides de discussion
• Des devoirs
• Des documents supplémentaires contenant de l’information contextuelle
• Des liens vers des vidéos et d’autres ressources
• Des exemples réels à l’échelle locale et mondiale

Télécharger votre copie du guide

Après la soumission de ce formulaire, votre adresse de courriel sera ajoutée à notre liste d'envoi.

Cliquez ici pour télécharger différentes ressources pour enseignants.

Soutien financier :

Affaires mondiales Canada

 Les conférenciers sont des bénévoles dévoués de partout au Canada qui encouragent la discussion et l’apprentissage autour d’enjeux mondiaux et qui inspirent les Canadiens à s’engager dans le domaine du développement international. En savoir plus..

Margaret Graves

Margaret Graves (Truro, N-É)

Margaret travaille comme gestionnaire de programme dans la Faculté d’agriculture de l’Université Dalhousie. Ses intérêts professionnels comprennent la production alimentaire responsable sur le plan environnemental et le soutien aux nouveaux agriculteurs. Sa passion pour la nourriture et l’agriculture l’a menée en Gambie, au Sénégal et en Tanzanie, où elle a appris que les agriculteurs font face aux mêmes enjeux partout dans le monde. Ses séjours à l’étranger lui ont fait réaliser que les espaces ruraux sont en voie de disparition à l’échelle mondiale, et elle a développé un intérêt professionnel pour leur revitalisation. Margaret est disponible pour offrir des présentations en Nouvelle-Écosse.

Réserver

 

 

Ce programme est rendu possible grâce à l’appui d’Affaires mondiales Canada.

GAC LOGO FR

 

Le Guide d’enseignement aux citoyens du monde est une ressource gratuite conçue pour aider les élèves à comprendre leur rôle de citoyens dans un monde de plus en plus interrelié. Elle aidera les élèves à approfondir leur compréhension des inégalités dans le monde et de solutions durables par le biais d’activités engageantes qui les encourageront à faire des liens entre leurs vies et celles d’habitants d’autres pays.


Le guide est facile à adapter aux besoins particuliers de votre salle de classe et de vos élèves, et il intègre une gamme de compétences comme la pensée critique, la résolution de problèmes, la communication et l’analyse cartographique. Il comprend :
• Des activités de classe, avec des options et des activités d’approfondissement
• Des guides de discussion
• Des devoirs
• Des documents supplémentaires contenant de l’information contextuelle
• Des liens vers des vidéos et d’autres ressources
• Des exemples réels à l’échelle locale et mondiale

Télécharger votre copie du guide

Cliquez ici pour télécharger différentes ressources pour enseignants.

Soutien financier :

Affaires mondiales Canada

Nous travaillons dans certaines des régions les plus pauvres du monde. Notre but? Des collectivités plus saines qui ont accès à une meilleure éducation et à un avenir financier plus solide. Mais nous avons besoin de votre aide. Mobilisez votre organisme et bâtissez votre image en tant qu’entreprise qui se soucie de la communauté – au Canada et à l’étranger. Nos spécialistes en engagement des entreprises communiqueront avec vous afin d’explorer des façons de travailler ensemble pour bâtir un monde meilleur et plus équitable.
* indicates required
mardi, 24 mai 2016 21:02

Anciens boursiers

Written by

Depuis le premier cycle du programme lancé en 2014, deux journalistes ont terminé leur projet de journalisme. Continuez de lire pour en savoir plus.

2016.03.01 Marc Ellison

Marc Ellison - Toronto Star

« Safe House » – le mariage d’enfants et la « saison de l’excision »

Marc Ellison était un des premiers récipiendaires de la Bourse de journalisme en développement international, en 2015. Son projet de journalisme portait sur le mariage d’enfants et la mutilation génitale féminine (MGF) en Tanzanie.

Lisez l'article : Tanzania’s girls flee their families – and marriageToronto Star, 11 avril 2016

Lisez l'article : A mother’s plea: Let me cut my daughterToronto Star, 11 avril 2016

Explorez ce roman graphique interactif : Safe House (également disponible en Swahili)

Lisez l'article : Tales of a Child Bride: ‘My father sold me for 12 cows’Al Jazeera English, juillet 2016

Explorez ce roman graphique interactif : Cash CowAl Jazeera English, juillet 2016

Marc parle de son projet :

Mon projet de bourse utilise le médium du roman graphique pour explorer la raison pour laquelle quatre filles sur dix en Tanzanie sont forcées de se marier avant qu’elles n’aient 18 ans. Le mariage des enfants en Tanzanie est dû à la pauvreté – soulagée momentanément par le paiement des dots – et au bout du compte, limite l’accès des filles à l’éducation et les expose à l’exploitation, à la violence domestique, au viol conjugal, à la maternité forcée et aux risques liés à la santé reproductive et à l’abus.

J’ai choisi de raconter l’histoire d’un refuge en Tanzanie rurale pour le Toronto Star. Chaque année, en décembre, les pluies marquent le début de la « saison de l’excision », une période où des centaines de filles, certaines aussi jeunes que neuf ans, sont forcées à subir une mutilation génitale féminine (MGF). Cette procédure potentiellement mortelle est un rite de passage vers la vie de femme pour la tribu des Kuryas et vise à permettre aux enfants d’accéder à un mariage arrangé plus tôt. Les nouveaux refuges offrent à présent non seulement un sanctuaire pour les filles qui ne veulent pas se faire mutiler, mais également de l’éducation pour les parents au sujet des ramifications de la MGF et du mariage des enfants avant que la fille n’ait le droit de repartir.

Je fais des reportages sur l’Afrique depuis 2011, mais malheureusement le budget a toujours été un facteur limitant. À une époque où la plupart des médias coupent leurs budgets et ferment ou réduisent leurs bureaux à l’étranger, cette bourse offre aux journalistes une rare occasion de couvrir un enjeu dans un pays en développement.

C’est toujours un défi que de convaincre les gens de l’importance du reportage sur les problèmes mondiaux, de les intéresser à des histoires venant d’un pays lointain. En fin de compte, je crois que nous avons tous fondamentalement un sens profond de l’empathie et qu’un bon reportage peut faire appel à ce sentiment.

Au sujet de Marc

Marc Ellison est un photojournaliste primé basé à Glasgow, en Écosse. Depuis 2011, il a beaucoup travaillé en Afrique, où il a couvert des dossiers comme la réintégration des enfants-soldats filles en Ouganda, les travailleuses du sexe et la prévalence du SIDA le long des corridors de transit du Mozambique, les défis de santé qu’affrontent les familles dans les camps de réfugiés soudanais et la façon dont la radio réalité peut être exploitée pour aider les agriculteurs au Mali. M. Ellison a produit des reportages pour 60 minutes, Al Jazeera, BBC, The Globe and Mail, The Guardian, The Toronto Star, et Vice.


2016.05.24 Melissa Fung

Mellissa Fung - Global 16x9 et Toronto Star

Les droit des femmes en Afghanistan – gains et risques

Mellissa Fung était l’une des premières récipiendaires de la Bourse de journalisme en développement international, en 2015. Son projet portait sur les droits des femmes en Afghanistan après le départ de l’OTAN.

Lisez l'article : Two faces; seven years. A reporter belatedly files her reporting on the refugees of AfghanistanToronto Star, 12 décembre 2015

Visionnez le documentaire : Losing Afghanistan Global 16X9, 12 décembre 2015

Lisez le blogue Global News :

Mellissa parle de son projet :

La question des droits des femmes en Afghanistan m’intéresse grandement depuis des années. Les Canadiens croient qu’il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles le Canada s’est joint à l’effort militaire dans ce pays : libérer les femmes et leur rendre leurs droits. Maintenant que nos forces armées se sont retirées de l’Afghanistan, ce pays et ses femmes ne reçoivent plus la même couverture médiatique. Il s’agit pourtant d’une période importante, puisque les gains faits au cours de quelque 12 dernières années pourraient disparaître s’ils ne sont pas protégés.

Il est important de continuer de sensibiliser les gens autour des enjeux du monde en développement parce que le Canada peut jouer un rôle majeur sur la scène internationale en ce qui concerne l’aide étrangère. Le monde est beaucoup plus petit, et les Canadiens ont toujours fait preuve de générosité envers les moins fortunés. Le journalisme sur ces questions peut donc aider les Canadiens à mieux comprendre ce qui se passe en dehors de leur pays et peut également nous inspirer à réfléchir à ce que nous pouvons faire pour aider.

Au sujet de Mellissa

Melissa Fung est une journaliste primée et une auteure à succès qui couvre les nouvelles canadiennes et mondiales depuis une vingtaine d’années. Journaliste primée et ancienne correspondante à CBC, Mellissa Fung a, depuis les 20 dernières années, rédigé de nombreux articles traitant d’affaires canadiennes et internationales. Elle a couvert la guerre en Afghanistan et a produit les documentaires primés Canada’s Ugly Secret et No Country for Horses. Elle a reçu le prestigieux prix Gracie pour son entrevue Comparing Notes from Captivity. Son premier livre à succès, Under an Afghan Sky, retrace son expérience comme otage après qu’elle fut kidnappée lors d’une affectation en Afghanistan en 2008. En 2013, Mellissa est retournée en Afghanistan pour effectuer des reportages sur les défis qu’affrontent continuellement les femmes et les filles. En plus de la CBC, son travail a paru dans The Walrus, The Toronto Star, le GlobalPost et à PBS, notamment. Melissa habite à Londres, au Royaume-Uni.


2016.02.18 Kayla Hounsell

Kayla Hounsell- W5 de la CTV

Ebola, un an plus tard.

Kayla Hounsell a remporté un stage en 2016. Son projet portait sur l’héritage du virus Ebola au Libéria et sur les mesures prises par ce pays pour prévenir une nouvelle épidémie.

Vissionez la vidéo :  After Ebola, CTV W5, 5 novembre 2016

Tiré du reportage de Kayla :

Ce projet était motivé par la curiosité. Je m’interrogeais quant aux séquelles du virus Ebola en Afrique de l’Ouest depuis l’épidémie. Je n’en avais aucune idée, et il n’y avait aucune façon simple de le savoir, parce que personne n’en parlait. Je me suis dit que je devrais passer à l’action. Il s’agit d’une histoire importante pour plusieurs raisons : d’abord parce qu’elle porte sur une partie du monde qui est souvent oubliée; ensuite parce que le reste du monde a la responsabilité de savoir ce qui s’est passé, afin que nous puissions agir; et parce qu’il s’agit d’un enjeu de santé publique mondial que nous devons tous comprendre si nous voulons nous préparer à une nouvelle épidémie. 

Au sujet de Kayla

Kayla Hounsell est une journaliste primée. Elle travaille actuellement pour CTV Atlantic News à Halifax, après avoir été journaliste à Ottawa, au Manitoba et en Saskatchewan. Une fière Terre-neuvienne, Mme Hounsell a quitté sa province pour aller étudier le journalisme à l’Université Carleton. Au cours de ces études, elle a passé deux mois au Rwanda afin de former d’autres étudiants en journalisme. En 2015, elle est retournée en Afrique pour le compte de CTV afin de travailler avec Journalists for Human Rights dans le Soudan du Sud.

 


 

2016.02.18 Shannon Gormley

Shannon Gormley – Ottawa Citizen

« Migration avec dignité » : l’histoire d’une nation menacée par la mer

Shannon Gormley a remporté un stage au début 2016. Son projet portait sur le pays de Kiribati et sur ce que font ses résidents les plus vulnérables pour composer avec la hausse du niveau de la mer et le changement climatique.

Lisez l’article et visionnez la vidéo : Migration with dignity: Their island nation may someday sink into the ocean, so what are Kiribati’s people to do?, Ottawa Citizen, 16 décembre 2016

Tiré du reportage de Shannon :

Le stage m’a donné une excellente occasion de bâtir mon portefeuille de reportages à l’étranger et d’examiner de plus près les enjeux liés à la migration, un de mes principaux domaines d’intérêt. Mon projet, publié par le Ottawa Citizen, portait sur les efforts d’un minuscule pays en vue d’aider sa propre population à quitter l’île. Il s’agit d’un effort de « migration avec dignité », axé sur des programmes de formation et de création d’emplois qui aident les habitants de pays en développement à trouver du travail dans des endroits qui sont perçus comme moins vulnérables au changement climatique. Il vise également à démentir l’argument selon lequel les gens qui fuient le réchauffement climatique veulent être légalement reconnus comme des « réfugiés climatiques ». Le projet m’a amenée dans quatre différents pays d’Océanie, où j’ai eu la chance d’interviewer d’anciens présidents, des athlètes olympiques, des nonnes catholiques âgées, des aspirants réfugiés et des descendants d’esclaves. J’ai dormi dans des logements allant de cabanes à pièce unique à des centres cinq étoiles. J’ai cherché des coins de jungle non identifiés et des monuments engloutis sous la mer. Et en fin de compte, j’ai eu la chance de raconter une histoire inédite sur la pauvreté et le changement climatique et sur l’adaptation des gens à ces réalités. 

Au sujet de Shannon

Shannon Gormley est journaliste et chroniqueuse pour le Ottawa Citizen. Aujourd’hui basée à Istanbul, elle a couvert pendant deux ans et demi la crise des réfugiés syriens partout en Europe et au Moyen-Orient. Les mouvements migratoires continueront de définir le 21e siècle, ainsi que les changements climatiques. Le projet de Mme Gormley examinera l’intersection de ces deux phénomènes, la façon dont ils changent le paysage du Pacifique Sud et les leçons que le reste du monde peut tirer de la disparition de ces États insulaires sous les vagues.